Catégorie Faits-divers



FETIM-PIRENENA : HANOME FANALEFAHAN-TSAZY FAOBE NY PREZIDAN’NY REPOBLIKA


Miisa 13 158 ireo voafonja efa voatsara manefa ny saziny manerana an’i Madagasikara. 10 840 amin’izy ireo no hahazo fanalefahan-tsazy avy amin’ny Filoham-pirenena. Ary ny 2 747 dia afaka mivoaka avy hatrany. Tsy voakasiky ny fampiharana izany fanalefahan-tsazy faobe izany kosa anefa ireo olona voaheloka amina sazy tsy ahazoana fahalalahana toy ny vono olona sy ny vono olona nomanina, ireo heloka mamoa-fady, ny fanodikodinam-bolam-panjakàna, ireo heloka rehetra voalaza ary sazian’ny lalàna manasazy ny heloka rehetra mikasika ny andramena sy ny hazo mainty, ireo heloka momba ny famotsiambola. Continuer la lecture


SANTE & DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL : Beau geste durant la Pentecôte


Maurice Collin, Vice-président de l’ONG « Santé et Développement International » ainsi que son Président Joël Bessière ont procédé à une sensibilisation pour faire connaître aux paroissiens de l’Eglise Saint Eloi d’Allevard (Grenoble) la situation des enfants hydrocéphales de Madagascar. Le mouvement d’élan venant de ces paroissiens est exceptionnel et mérite d’être publié dans les colonnes du journal en ligne Délire Madagascar, et éventé à la connaissance du public malgache, voire du monde. D’ailleurs, la presse française en a parlé, entre autres le Dauphiné Libéré. Continuer la lecture


NECROLOGIE : Nour’aly un zanatany actif est parti


Papi Nour’aly Nazar’aly a tourné le dos au monde des vivants à l’âge de 94 ans. Ce nonagénaire n’était plus à présenter au grand public malgache. Il était connu dans le domaine de l’humanitaire en matière de bienfaisance envers les plus démunis, dans le cadre de la santé et médecine. Il a beaucoup œuvré en vue de bons résultats des traitements des enfants atteints d’hydrocéphalies, des individus nécessitant les greffes de cornées, l’éradication de la poliomyélite, bref…Pour un ultime hommage au Dr Nour’aly, nous publions in extenso un article que nous avons rédigé nous-mêmes dans les pages du quotidien Diva il y a exactement 10 ans lors de la célébration de ses 84 bougies à Antananarivo. Continuer la lecture


HERIN’ARATRA TAPATAPAKA : MISY VAHAOLANA AO AMIN ‘ NY BAOLAI


Rehefa vaninandro toy izao dia ny kojakoja elektronika mandeha amin’ ny herinaratra no mahasarika ny daholobe.Ao anatin’ izany, dia manavao ny tolotra omeny ny mpanjifa ny Tranombarotra « Baolai ». « Ho fiomanana sahady amin’ ny fety ny « Ascension sy Pentecôte » ho avy, dia maro isankarazany ny entana lohalaharana amin’ ny kalitao ato aminay. Izay ho hita etsy Soarano sy Analakely ary ao Bazar be Toamasina » hoy ny tompon’ andraikitra.

Continuer la lecture


NECROLOGIE : Décès du Père Bethaz (sj)


Le Père Giustino Bethaz, une grande figure connue à Madagascar s’est éteint à l’âge de 92 ans. Il était originaire de la Vallée d’Aoste où il se retrouvait fréquemment avec le Dr Maurice Collin de Grenoble.

Ce vieux prélat nonagénaire a beaucoup œuvré dans la grande île dans le domaine social et de la littérature. Sur ce point précis, il était responsable des Editions des Jésuites à Tana, et il a coécrit le dictionnaire Français-Malgache « Vitasoa » en 2018. Il a également coécrit le « Dictionnaire géographique, historique, culturel et religieux de Madagascar » qui vient de paraitre en mars 2021. Continuer la lecture


TAOMBAOVAO MALAGASY : Nahazo fanasana ny CFM


Nomarihina tamin’ny fomba manetriketrika ny «  Taombaovao Malagasy 2021 Fidiovam-Pirenena (13-14 martsa) » teo ambany fiahian’ny Andriana RANJEVA Raymond, Andriambenimerina, mpitarika ny Antenimieran’ny Andriana Merina AAM, ny Printsy Rina TELESPHORE, Atoa RANDRIANJATOVO Henri, Filohan’ny Trano Kolotoraly Malagasy, ary ny Fikambanana Taranaka Ambohidrabiby, tarihin’ny Filohany ny Andriana ANDRIAMBOLOLO-NIVO Rabetrano. Continuer la lecture


NECROLOGIE: Une étoile s’est éteinte


Il  plu au Seigneur Jésus-Christ de rappeler à Lui son serviteur le Rév. Dr ANDRIATSIRATAHINA Roger, un des doctes ténors de l’Eglise Luthérienne Malgache dans le microcosme académique, le Vendredi 13 novembre 2020. Bien que survenu en pleine période pandémique, son décès n’a rien à voir avec la COVID-19. Son fils ainé Andrew Lucien a tenu à exhiber les résultats du test PCR avec l’avis de décès. Le célèbre prélat a souffert de déficience cardiovasculaire contractée depuis deux décennies ; mais cela n’a pas pu l’empêcher d’exercer pendant longtemps, jusqu’à l’âge de retraite, la fonction d’aumônier au sein du TPLA (Hôpital Luthérien d’Ambohibao), et de directeur du Se.Fa.Te.L (Sekoly Fampianarana Teolojia Loterana).

Trio académique.

Le Dr Roger, comme il se plaisait à se faire appeler, fait partie de la vieille garde et de l’ancienne école. En effet, il se trouve dans le peloton de tête constitué du trio de Théologiens de l’Eglise Luthérienne Malgache titulaires du Ph’D aux côtés des RASOLONDRAIBE Péri et RANDRIANASOLO Joseph. Le Dr Roger.est le second Pasteur luthérien à obtenir ce haut grade d’université du système anglo-saxon après le Dr Péri, et avant le Dr Joseph qui n’est autre que son beau frère.

Son cursus est marqué par un parcours atypique. Titulaire de haut diplôme en sociologie (EESDEGS Université de Madagascar) il a servi dans la Fonction Publique en qualité de cadre opérant dans le secteur tourisme. Puis, il a perçu une vocation (non encore tardive) dans le domaine de la théologie, que le charismatique personnage du Revivalisme du nom de Volahavana Germaine (Nenilava) lui a signifiée. Plus tard, doté d’une bourse octroyée par la Lutheran World Federation (LWF), et ayant bénéficié du soutien de quelques membres de différentes congrégations de l’ELCA (Evangelical Lutheran Church of America) lors de son séjour avec sa famille aux Etats-Unis, il a effectué le Master à l’Université de Saint-Paul au Minnesota en 1990 ; et le Ph’D à la « Trinity Evangelical University » à Deerfield, Illinois.

Tout comme le Dr Péri, il est bien vu par les Responsables académiques universitaires américains, et n’a pas eu de peine pour pouvoir passer à la thèse qu’il a exécutée avec brio sur le sujet :

  • Towards a new understanding of man based on the Biblical concept of the heart”.

Celui du Master étant:

  • Church Empowerment for Cultural and Political Awarness: The Emergence of Revival Movements Winthin Protestant Churches, Brief History of the Revival Movement of Soatanana”.

Loterana mitapo-drano.

En matière de dogme, le Dr Roger appartenait à l’Eglise Episcopale Malgache (Anglicane) pour muter dans la FLM. Il faisait partie des fils spirituels façonnés par Nenilava, pour ne pas dire parmi les plus intransigeants ou encore plus… Il a l’habitude d’appuyer son argumentation par le terme « Hozy Mama ! ». Cette qualité (ou déformation) ne l’a pas empêché d’afficher publiquement une obédience œcuménique, raison pour laquelle il a reçu avec amour le qualificatif de « Mitapo-drano » (par opposition à pur). La plupart des Pastora et Mpitandrina des deux Eglises protestantes de Madagascar l’ont connu à Vohipiraisana lorsqu’il assumait un intérim et un mandat au poste de Secrétaire Général de la Fédération des Eglises Protestantes de Madagascar (FFPM). Les points suivants ont constitué ses principaux soucis dans ce cadre : mise à la connaissance du public sur la FFPM, ralliement économique de toutes les branches d’activité de la FFPM : Antsahamanitra, FOFIKRI, FFPM Central, coup d’œil sur l’exploitation des biens de la FFPM…

 Andriatsiratahina Roger est certes sévère dans beaucoup de domaines. Mais il ne manque pas d’humour même à travers ses prêches quand il use des six fonctions du langage, entre autres phatique, surtout lorsqu’il fait appel à des allégories et à des anecdotes… D’aucun se souvient de ses expressions « Perato ny tanany ary kapao ny tongony » pour signifier l’amour du père au retour de l’enfant prodigue « Asio peratra ny tanany sy kapa ny tongony » Saint-Luc 15, 22b ; et de « Tsy manenina » pour rectifier la coquille dans l’orthographe de son nom qui ne contient pas de « N » après Andria…tsiratahina et non Andriantsiratahiana.

Conversion et conviction.

1978 : l’incontournable « appel » lui parvient par le biais de Mama Volahavana Germaine, alias Nenilava. A cette époque il était chrétien au sein de l’Eglise anglicane, fonctionnaire au sein de l’OTM (Office du Tourisme Malgache), devenu DTM (Direction du Tourisme de Madagascar), ayant un contrat de dix ans envers l’Etat malgache, dont la moitié à peine échue. Il participe au concours d’entrée au Séminaire Théologique Luthérienne (STL) de Fianar en 1978, juste pour « faire plaisir » à Mama, mais lui, caressait toujours le rêve de devenir haut fonctionnaire de l’Etat. Il est admis avec son ami le futur Pasteur Mamy Andriamahenina, d’obédience anglicane, lui aussi. Mais si ce dernier se plie volontiers aux exigences de l’Ecole et rejoindre Fianarantsoa pour la rentrée de novembre, notre homme tergiverse à trouver des alibis et n’arrive qu’en décembre. Il fut alors frappé par le paludisme et fut terriblement malade. Le Pasteur Randrianasolo qui terminait alors ses études l’amena chez lui et lui consacrait des séances de « asa sy fampaherezana » qui ont pris du temps pour avoir des effets positifs sur lui et sa santé. Il a fallu une menace en rêve par Nenilava, lui annonçant qu’il n’est pas remis de ses péchés pour le faire fondre en larmes en priant Jésus de le guérir. Il se croyait déjà mort et après l’ « Amen », la maladie s’en est allée. Depuis, il est devenu luthérien et a suivi les cours au STL Ivory à Fianarantsoa.

Il en sortit an 1983.

Premier poste : décembre 1983 : Namakia (Synode Régional de Boina Majunga).

1987 : Bourse ELCA pour les Etats Unis, jusqu’en 1996, couronné du diplôme de Doctorat Ph’D (Philosophy Doctor).

L’homme humain.

Outre ses performances académiques et religieuses, « Pâpa » pour ses proches reste très humain et possédait des qualités, ou caractères qui lui sont atypiques. Entre autres de ses spécificités, il fit sa Confirmation à l’Eglise Santa Jakoba de Toamasina alors qu’il n’avait que 10 ans et demi. Ses activités de jeunesse ne laissaient pas présager sa future carrière : art martial, judo, Yoga… Comme Monsieur tout le monde, il fonde son foyer : mariage religieux le 13 Octobre 1979 à l’Eglise Luthérienne 67 ha Logement 238, avec dame Raharimalala Bernadette, une « Saramba » d’Ankaramalaza (NDLR : les Saramba sont des jeunes filles qui vivaient à Ankaramalaza autour de Nenilava). Père de 4 enfants : dont 3 garçons et une fille. Il assurait pleinement son rôle paternel indépendamment de ses multiples responsabilités sacerdotales. L’homme est d’une droiture et rigueur exceptionnelles dans l’exercice de ses fonctions. Une fois converti au luthérianisme, il était strict dans le respect de la Constitution et du Petit Catéchèse. Ce qui lui a valu le sobriquet de Ingahy « Lalàna », à consonance péjorative bien évidemment.

Nous ne pourrons terminer ces quelques lignes sans signaler sa modestie et son caractère discret. Actuellement, les titulaires de diplôme de Ph’D sont légion au sein de la FLM. De son temps, le trio Péri-Roger-Joseph constituait la constellation ORION (Kintana Telonohorefy). Avec le départ du Rév. Dr Andriatsiratahina Roger, une étoile s’est éteinte.

Razaka Oliva

Photo:



FAMOTORANA NY RAHARAHA TANY ENY NANISANA: Tsy misy idiran’ny resaka politika


Zavatra roa samy hafa. Taorian’ny fitsirihana sy famotorana nataon’ny “direction de la police judiciaire” (DPJ) eo anivon’ny zandarimaria sy ny polisim-pirenena momba ny fitoriana napetraky ny ministeran’ny fambolena, manoloana ny fidirana antsokosoko tao amin’ny tanim-panjakana eny Nanisana dia olona folo no voatonotonona ho tompon’ny tany sy tompon’heloka. Continuer la lecture