GSDM- COMESA pour la mise en œuvre du projet Manitatra II Socio-eco

RESILIENCE ECONOMIQUE ET SOCIALE : COMESA soutient l’intégration de l’agroécologie en milieu scolaire


Des milliers d’élèves de la région Vakinankaratra ont pu apprendre les différentes techniques agroécologiques. Dans le cadre de la mise à l’échelle de la diffusion des techniques agroécologiques, GSDM, professionnel en Agroécologie, a reçu un financement de COMESA pour la mise en œuvre du projet Manitatra II. « Les acquis et expériences du GSDM, professionnel en Agroécologie, sur l’intégration de l’agroécologie en milieu scolaire dans le cadre du projet PAPAM a favorisé la sollicitation de nouveaux partenaires techniques et financiers  pour l’extension du projet vers d’autres zones. Il s’agit essentiellement du COMESA/Union Européenne, qui au travers du projet MANITATRA II a permis de financer l’extension de l’intégration de l’agroécologie en milieu scolaire au profit de 6 établissements publics/privés  dans les Hautes-Terres et le Moyen Ouest du Vakinankaratra », selon Rakotondramanana, Directeur exécutif du GSDM.  Le financement s’élève à un montant de 727.272 euros.  « L’objectif est de constituer  un outil de plaidoyer pour l’intégration de l’agroécologie dans le système éducatif national », a-t-il indiqué. Les objectifs spécifiques visent à éduquer les élèves sur la protection et la restauration de l’environnement, initier les élèves à l’agroécologie et à la notion de l’agriculture résiliente et durable, orienter les élèves sur l’importance du métier de l’agriculteur  et à toucher les parents d’élèves en vue d’un changement de comportement « éducation inverse ».

Résultats

Lancé en 2018, le projet MANITATRA II, a permis de maintenir les appuis techniques au niveau des écoles PAPAM. La fournitures des outils pédagogiques, des intrants/semences, ainsi que des livrets ludiques a été ainsi assurée durant les années scolaires 2018-2019, 2019-2020 et 2020-2021. Le programme est dédié aux élèves de la classe de 6ème et 5ème. Au total 24 enseignants ont été formés par les techniciens du GSDM. Pour l’année scolaire 2020-2021, 1388 élèves ont été initié à l’agroécologie. Outre la théorie, les enseignants et les élèves font directement des travaux  pratiques dans leur champ école. Le projet a permis également de produire un film d’animation 3 D sur le livret ludique intitulé « Ny fambolena maharitra ho an’ny taranaka mifandimby ». La promotion de cet outil d’animation/sensibilisation et de plaidoyer a été priorisée pour renforcer la promotion de l’agriculture climato-intelligente au niveau national et d’appuyer la prise en compte de l’agroécologie dans les politiques publiques et les projets/ programmes. En réponse à la manifestation des parents, des formations sur des thématiques techniques spécifiques ont été effectués.

Tableau récapitulatifs des établissements bénéficiaires du projet MANITATRA II

 

Source : Journal de l’Agroécologie N°12  du GSDM – page 130

Objectif commun

Le marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) est composé de 21 Etats membres africains qui ont convenu de promouvoir l’intégration régionale par le commerce et le développement des ressources naturelles  et humaines dans l’intérêt mutuel de toutes les populations de la région. Madagascar fait partie des Etats membres du COMESA. Comme dans les autres pays africains, la grande Ile est touché par les effets changement climatique qui ont un impact grave dans le secteur agricole. Les mesures d’adaptation  et d’atténuation au changement climatique favorisent ainsi la résilience économique et sociale pour les générations actuelles et futures. Depuis 2014, COMESA a travaillé en étroite collaboration avec GSDM, en marge du Programme d’adaptation au changement climatique  et d’atténuation de leurs effets. Il a financé le projet Manitatra I. C’était le premier financement du COMESA dans le domaine de l’agriculture à Madagascar. Le projet a pour but d’atténuer les effets du changement climatique et améliorer l’insécurité alimentaire dans le pays. En décembre 2014, une délégation du COMESA a effectué une visite à Madagascar. Cette délégation était composée de Monsieur CHIKAKULA Miti (en charge du changement climatique et de l’approche genre au COMESA), et de Monsieur Julien RAZAFITSALAMA (Responsable Pays). Cette mission a eu comme principal objectif d’appuyer Madagascar dans l’élaboration du Cadre d’investissement public (Investissement Framework) dans l’Agriculture résiliente par rapport au changement climatique (Climate Smart Agriculture), mais aussi de connaitre l’état d’avancement du projet Manitatra. La Délégation a indiqué que Madagascar a été choisi parmi les 4 pays, comprenant le Burundi, le Malawi et les Seychelles, pour être accompagnés dans l’élaboration du cadre d’investissement dans l’Agriculture résiliente par rapport au changement climatique et l’approche genre, un document qui sera soumis aux nombreux bailleurs de fonds potentiels dans ce domaine.

Ra-Nirina


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *