greenYellow Socio-eco

Rajaonarimampianina : Fisandratana se fera avec l’énergie solaire


La centrale solaire photovoltaïque a fait de la commune d’Ambohipihaonana un lieu de communion. Une communion des acteurs politiques de tous bords. Une communion entre les générations. Le Président Rajaonarimampianina avec plein d’énergie s’est adressé avec fougue à toute cette assistance et au peuple malagasy en général.

Le président Rajaonarimampianina a validé, sur l’ordinateur de contrôle, la mise en opération de la centrale solaire photovoltaïque. Et la lumière fût ! Les responsables techniques de cette station ont fait savoir que la ferme solaire peut produire 20 MW par jour. La ferme contient plus de 73 000 panneaux solaires.

PPP de  25 ans

La pose de la première pierre de cette ferme a été effectuée en décembre 2016. Cette première ferme photovoltaïque utilisant l’énergie solaire résulte d’un partenariat public-privé en faveur de la coopération régionale. Pour sa construction et sa gestion, l’Etat malgache s’est associé au groupe GreenYellow, spécialisé dans la production d’énergie verte.

Tout au long de la construction de la centrale, une collaboration entre les entreprises malagasy et françaises a été réelles. Cette collaboration se poursuivra. Un contrat d’achat de l’électricité produite entre GreenYellow et la Jirama est signé qui porte sur une durée de 25 ans.

J’invite les Malagasy à être fiers de cette infrastructure qui s’étend sur l’équivalent de 40 stades de terrain de football” lance avec fougue le Chef de l’Etat dans son discours. La centrale s’étend sur une surface de plus de 30 hectares. Pour le Chef de l’Etat, cette réalisation est une image forte de Fisandratana et va pouvoir éclairer la voie menant l’émergence. Les 30% de l’électricité produits à Ambohipihaonana sont destinés au RIA ou réseau interconnecté d’Antsirabe, et les 70% vers Antananarivo, Itasy et Moramanga.

Dans son discours le Président a, par la suite, abordé la situation de la JIRAMA. Il a fait savoir si la production de 1 kWh (la consommation de 10 ampoules de 100 W, pendant une heure) revient globalement à 1000 ariary, elle est vendue à 640 ariary au consommateur, ce qui représente une perte de 360 ariary par kWh. Cela explique la subvention octroyée à la Jirama. Pour le Président la saignée des finances publiques doit cesser. De plus la situation est injuste car seuls 15% de la population malagasy profite des services la Jirama. Ainsi, la mise en place d’une centrale solaire de ce genre devrait permettre à la JIRAMA de réduire le coût de production, qui est ramené à 480 ariary kW à Ambohipihaonana.

Barrage hydroélectrique

Avec un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 25 ans entre la JIRAMA et la société Green Yellow, la nouvelle centrale solaire répondra aux besoins croissants des zones industrielles et des privés, tout en garantissant l’accès à une source d’énergie propre, compétitive et dont la mise en place est rapide. Par ailleurs, le Président Rajaonarimampianina a annoncé que les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Farahantsana, à Mahitsy, avancent, et que les études sont à un stade avancé pour ceux de Sahofika, de Ranomafana, et d’Antetezambato; en outre, 45 localités, à travers tout le pays, seront pourvues de centrales électriques hybrides (thermique et solaire) ; de même, le financement est acquis en ce qui concerne l’extension du réseau électrique. Par rapport aux localités situées dans les zones enclavées, le projet de mise en place de petites centrales solaires a déjà débuté depuis l’année dernière. Il a tenu à remercier la société Green Yellow pour le partenariat-privé, concrétisé par la ferme solaire d’Ambohipihaonana.

« C’est autant une nécessité pour la sauvegarde de l’environnement, qu’un impératif économique afin de mettre un terme à la saignée des finances publiques causée par les subventions octroyées à la JIRAMA. Dans le passé, la mise en place de centrales thermiques fixes ou mobiles, fonctionnant au gas-oil, n’a profité, ni à la population, ni à l’Etat, et encore moins à la JIRAMA. Compte tenu de cette situation, le Président de la  République, avec l’Etat, a décidé de mettre fin à cette situation, et de changer profondément la vision en matière énergétique : passer du gas-oil au fuel lourd, mettre en place des centrales hybrides diesel-solaire, lancer les projets de grands barrages hydroélectriques, développer les lignes de transports dans tout le pays. Rajaonarimampianina a été ferme dans son allocution : « J’ai imposé le changement d’orientation en matière énergétique. Il n’y aura pas de marche arrière. Les profiteurs sont prévenus » C’est bien. Mais on aimerait que le Président nous éclaire dans ses fotoam-bita sur ces profiteurs. On attend vos éclairages Monsier le Président.

Faisons de cette rencontre une occasion pour faire le serment, ensemble, par devant la population, d’œuvrer  pour son mieux être, pour le développement du pays, avec patriotisme et persévérance », leur a déclaré le Président Rajaonarimampianina.

Receuilli par Nirina R.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *