P1140239 Socio-eco

Fédérations des Eglises Protestantes de Madagascar FFPM De bonnes nouvelles


Comme à l’accoutumé, la passation du fanion de l’œcuménisme inter-protestant s’est déroulé sans tambour ni trompette lundi 22 janvier 2018 à Vohipiraisana, haut lieu du protestantisme à Madagascar. Ce n’était pas un premier lundi comme les onze autres de l’année. C’était le troisième pour le mois de janvier, mais il s’agit du « lohavolana » FFPM car le premier lundi a coïncidé avec le jour de l’an.

La grande famille protestante était au grand complet, d’autant que c’était la présentation des vœux aux deux Chefs des Eglises protestantes à savoir la FJKM (Calviniste) et la FLM (Luthérienne). Avant la passation du fanion marquant l’alternance à la présidence de la Fédération, les deux Chefs d’Eglises ont conjointement officié le culte d’action de grâce pour l’année 2018.

Le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi se charge de la liturgie alors que le Dr Rakotonirina David anime l’homélie. Après avoir fait l’exégèse de la péricope extraite des Actes des Apôtres (16, 5) relative à la croissance et l’expansion des Eglises jusqu’aux extrémités de la terre, ce dernier n’a pas caché son souci quant à l’avenir de notre planète. Pour le nouveau Président de la FFPM, la mondialisation ne présente pas que les aspects positifs du libéralisme économique. Elle laisse le champ libre aux forces occultes à soutenir de manière directe ou indirecte les groupes qui se targuent de devenir les grands de ce monde dénommés G7, G9, G12… ou G20. Rakotonirina David a émis sa grande déception en apprenant que malgré les statistiques indiquant le nombre encore réduit des églises au monde soutenant le mariage pour tous, cet ignoble et bestial acte juridique a pu faire son chemin dans quelques pays du monde.

De leur côté, les puissantes sociétés secrètes aux différentes dénominations : Franc-maçonnerie, Illuminati… veulent à tout prix devenir les maîtres du monde. Ils sont derrière les divers Groupes de pays soi-disant industrialisés ou émergeants. Le Chef d’Eglise luthérienne est même allé jusqu’à pointer du doigt la religion islamique qui se lance à grande vitesse pour diriger le monde.

Mais face à cette problématique, le Dr Rakotonirina David qui était un grand Gamaliel des Séminaires théologiques et Ecole Sup luthériens, a encouragé la grande famille du protestantisme malgache à aller vers l’avant car le Seigneur Jésus-Christ n’a-t-il pas dit que : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc : de toutes les nations faites des disciples… » ? (Matt. 28, 19). Et aussi : « … vous allez recevoir une puissance, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous, vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » ? (Act. 1, 8). Ainsi, le prélat a exhorté les croyants chrétiens à multiplier les efforts dans toutes les activités d’évangélisation…

Ainsi, toutes les nouvelles annoncées sont très bonnes à l’instar des « tirs convergeant » qui résulteront des futures actions entreprises ensemble par la FJKM et la FLM en vue d’inonder d’Evangile la Grande Ile (slogan FJKM) et de procéder à l’implantation exponentielle des temples et augmentation de la conversion des païens à baptiser (objectifs FLM).

Sur le plan académique, les Universités des deux Eglises protestantes adopteront les mêmes syllabus de cours et programmes de recherches pour les études doctorales. Enfin, dans le domaine de la communication, notre consœur Léa Fanihia de la RNM assumera la direction de la Radio Protestante pour compter de février 2018. Par rapport à ses prédécesseurs, elle détient d’autres atouts pour ne citer que la connaissance des arcanes de la radio nationale étant donné que pour l’instant et jusqu’à preuve du contraire, la Radio Protestante émet sur les ondes de Radio Madagasikara (Fahefatradin’ny Protestantra, Fotoam-pivavahana protestantra, Vaovaom-piangonana Ekiomenika).

L’implantation de la nouvelle station Radio Protestante sera un des « tsangambato » du jubilé du centenaire.

Razaka Oliva


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *