impact du covid à Madagascar Mahoraka

IMPACTS DE LA COVID-19 SUR LES ACTIVITES DES ENTREPRISES : Importantes pertes de revenus


L’Institut national de la statistique de Madagascar (INSTAT), sous l’égide du Ministère de l’Économie et des Finances, et avec le soutien technique et financier de la Banque mondiale, a mené deux rounds d’enquêtes sur les impacts de la COVID-19 sur les activités des entreprises à Madagascar. Le premier round d’enquête a été mené en juin-juillet 2020, pendant le confinement partiel et a concerné 943 entreprises. Le deuxième, mené entre décembre 2020 et février 2021, a concerné 1 994 entreprises. Un troisième round d’enquête est en cours de préparation.

Ces enquêtes, ayant une représentativité au niveau national des entreprises formelles, analysent l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises, leurs ripostes aux perturbations ainsi que leur accès aux aides publiques. Des données opportunes et fiables sont extrêmement importantes afin d’éclairer les dialogues public-privé ainsi que l’élaboration des politiques publiques.

Ces deux rounds d’enquêtes ont notamment confirmé la profondeur des impacts de la pandémie sur les entreprises. Les petites entreprises ainsi que les entreprises des secteurs du tourisme, de la construction, des transports et de l’entreposage ont été les plus durement touchées. Même si la grande majorité des entreprises avaient rouvert au moment de l’enquête du deuxième round, les entreprises ont continué d’afficher d’importantes pertes de revenus. En moyenne, elles ont perdu 56% de leurs chiffres d’affaires mensuels en mai 2020 par rapport au même mois en 2019. Ce chiffre ne s’était légèrement amélioré que pour atteindre une baisse de 44% entre octobre 2020 et 2019. Ces chocs sur la demande ont été accompagnés de perturbations sur les circuits d’approvisionnement des entreprises et des chocs sur leurs finances. Une entreprise sur dix a dû annuler les commandes de ses clients en raison d’un manque ou d’un retard d’intrants en octobre 2020. Même si la trésorerie des entreprises s’est améliorée entre les deux rounds d’enquête, plus d’un tiers des entreprises ayant des prêts en cours ont dû ajuster les termes ou le calendrier de remboursement depuis le début de la pandémie.

Suite à ces chocs, les entreprises ont licencié un nombre important d’employés depuis le début de la pandémie, perdant en moyenne un sixième de leurs salariés permanents jusqu’en octobre 2020. Les entreprises de taille moyenne, celles opérant dans les secteurs du transport et de l’entreposage, du tourisme, et du commerce ont connu les réductions les plus importantes à environ un quart de leur main-d’œuvre. Les entreprises ont également essayé d’adapter leurs opérations aux nouvelles conditions. Cependant, alors que les grandes entreprises se sont adaptées en augmentant considérablement leur utilisation des solutions numériques, trois quarts des micro-entreprises n’utilisaient toujours aucun de ces outils dans les enquêtes du deuxième round. 5 % des entreprises ont changé leurs produits ou services en réponse à la pandémie, ce nombre était beaucoup plus élevé, 12,5 %, dans le secteur du tourisme.

Face à cette situation, l’accès aux mesures de soutien de l’Etat a considérablement augmenté entre les deux rounds d’enquête : 7% des entreprises avaient reçu un soutien du gouvernement lors du premier round contre 37 % lors du deuxième round. Néanmoins, la diffusion d’informations sur les programmes de soutien doit encore être améliorée.

Compte tenu de ces résultats, d’une nouvelle détérioration de la situation sanitaire en 2021, d’une incertitude sur l’évolution future de la pandémie et d’un espace budgétaire limité, des mesures qui augmentent la communication relative aux mesures de soutien existantes, améliorent les capacités des entreprises à s’adapter et innover et ciblent le soutien aux entreprises viables confrontées à des problèmes de liquidité, peuvent contribuer à une reprise résiliente et durable à Madagascar.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *