1 Interview...Anterivava

PEDOPHILIE A NOSY MITSIO : Roland Vilella en parle


 

1

Roland Vilella, ancien responsable de l’ONG PSF

Rebondissement de l’affaire de pédophilie à Nosy Mitsio d’il y a dix ans ! La presse, aujourd’hui à travers les media en ligne et les journaux, recommence à en parler. Selon des sources, le tristement célèbre pédophile suisse vient de regagner Madagascar. Sur le site change.org sous le titre  « nous ne nous tairons pas » 1800 personnes  signent une pétition de protestation. Sur le site Amazone publication du livre « Prédateurs et Complices » à télécharger qui relate toute l’affaire depuis l’origine. Roland Vilella accuse le suisse André Gogniat, et soutient mordicus les causes de Mahamodou, Président du fokontany de Mitsio, et de dame Vonizara, la mère d’une des victimes.

Interview exclusive accordée à Délire Madagascar.

Délire Madagascar (DM) : M. Roland Vilella, responsable de l’ONG Pharmaciens Sans Frontières, voudriez-vous rappeler les faits qui se sont déroulés à Nosy-Be en 2006 concernant le viol sur enfant par un pédophile suisse ?

Roland Vilella (RV) : « D’abord une précision, je ne suis plus responsable de l’association Pharmaciens Sans Frontières. Alors pour en revenir aux faits, il s’agit d’un ressortissant suisse, André Gogniat, coupable de viols sur enfants, un pédophile déjà bien connu des services de police en Suisse. En accord avec le Président du fokontany des Mitsio M. Mahamadou, nous avons recueilli les témoignages de Malgaches et de Vazahas, ainsi que deux plaintes pour viol déposées par 2 fillettes  et leurs familles  contre ce monsieur. Nous avons donc mené cette action. En 2008, monsieur André Gogniat a été condamné à cinq ans de prison ferme par la cour d’appel de Mahajunga, condamnation à laquelle  il a échappé puisqu’il s’était  réfugié dans son pays.  Et voici qu’en  2015, il vient de revenir à Madagascar avec un visa de longue durée. C’est scandaleux !

DM : Vous êtes revenu pour donner un coup de main aux victimes et à la famille concernée, quelles sont les perspectives de votre présence dans l’île

RV : «  A son retour en 2015 M. André Gogniat , a porté plainte contre la mère d’une enfant qu’il a violée et contre le Chef de fokontany Mahamodou  pour accusations mensongères.  Et voici que le tribunal de Nosy Bé vient de condamner les victimes du pédophile ! Comment  des magistrats peuvent-ils condamner les victimes de ce prédateur, c’est la question que nous posons. Le rebondissement inattendu de cette affaire explique   mon retour ici à Madagascar. Nous continuerons à dénoncer mr A.Gogniat  jusqu’à ce qu’il quitte le pays. » »

DM : Il parait que vous allez préparer une rencontre avec la population de la capitale, que comptez-vous faire des pétitions que vous avez collectées ?

RV : « Suite à la condamnation de Mahamodou, nous avons lancé  une pétition sur Internet, site Change.org sous le titre « Nous ne nous tairons pas ». C’est une pétition qui rencontre  un succès étonnant puisque nous avons déjà recueilli 1800 signatures de Malgaches qui protestent contre la condamnation de Mahamodou et Vonizara. Pour en revenir à votre  question,  nous sommes en train de préparer des conférences dans la capitale avec Mahamodou qui se déplacera en personne, un type remarquable, pour expliquer exactement ce qui s’est passé, et ensuite  lancer un cri d’alarme parce que l’affaire d’André Gogniat est symbolique de toutes les affaires de pédophilie dans Madagascar  qui ne sont jamais punies. »

DM : Est-ce que cette affaire a un lien avec le lynchage de trois Européens à Nosy-Be récemment ?

RV : « Comment voulez-vous que la population lorsqu’elle voit l’impunité dont bénéficie ce genre de criminel ne se laisse aller à vouloir faire justice elle-même ? Il est quand même complètement incroyable qu’un monsieur avec un passé comme le sien ne soit jamais condamné par la Justice malgache et que la Justice suisse s’en lave complètement les mains. A croire que pour la Suisse, le viol d’enfants de brousse malgache est beaucoup moins important que le viol d’enfants suisses. C’est pourquoi on dénonce le lâchage et le laxisme des autorités judiciaires à Madagascar mais également en Suisse. »

DM : Vous n’avez pas directement répondu à la question ! Avez-vous quelque chose à ajouter ?

RV : « Ce que nous réclamons aujourd’hui, puisqu’on sait qu’on obtiendra jamais sa condamnation, c’est  l’expulsion de ce monsieur de Madagascar. Nous avons quelque espoir de ce côté-là, puisque Mahamadou Président du fokontany a été reçu par les plus hautes autorités de l’Etat  qui lui ont assuré vouloir procéder au plus vite à cette expulsion. (Dernière nouvelle : le procès en appel de Mahamodo et Vonizara se tiendra le 2/2/2016 à Diego Suarez. Nous y serons !)

Propos recueillis par Rabevolombava

 

 

2

Le vieux loup de mer ne cule pas devant les mers énormes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *