taratasy nosokafana politique

Ambiance pré-électorale : Une impression de déjà vu


A quelques mois de l’élection présidentielle de 2018, l’ambiance ce à s’animer le microcosme politique malgache. « C’est normal » disent les uns.  « Ca craint » disent les autres. En effet, ceux qui ont une vision plus ou moins apocalyptique de la situation craignent une impression de déjà vu. Le bras de fer qui s’annonce actuellement entre les tenants du régime et le camp Ravalomanana ne serait que le commencement de l’escalade politique.

Lors de sa récente tournée à Brickaville, le président Hery Rajaonarimampianina a exhorté ses compatriotes à ne pas se laisser piéger dans une autre crise politique. Mais dans la même foulée, les attaques symboliques contre le régime commencent à s’organiser et à s’intensifier, à l’image de « l’Arfagate » où le commun des Malgaches doit choisir entre la parole d’un fugitif et l’intégrité des hauts responsables de la justice malgache.

De son côté, le camp Ravalomanana s’organise avec la mise en place d’un comité de soutien qui se structure ici comme ailleurs (chez les membres de la diaspora). L’appellation même de ce comité (KMMR 2018) évoque des souvenirs  ont marqué l’histoire quand en 2002, les pro- Ravalomanana ont été particulièrement actifs pour « défendre le choix du peuple » lors des élections de décembre 2001. L’objectif premier du KMMR version 2018 est de soutenir et de faire passer la candidature de Marc Ravalomanana au scrutin présidentiel.

Vote final

Note finale 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *