je ne parle pas seulement de ce qui est marine militaire, mais du domaine maritime en général, c’est un domaine qui génère pas mal d’emplois. Evenement

UNE MARINE PUISSANTE POUR MADAGASCAR ? L’Amiral Rakotoarisoa livre son point de vue


Le Vice-amiral Marie Jean Lucien Rakotoarisoa, Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale, est convaincu que rien ne prouve que la colonisation ne puisse pas revenir. La Grande île a perdu sa souveraineté en 1896 faute de marine puissante. Les colonisateurs étaient venus par la mer…Interview

DélireMadagascar : D’après vous Amiral, la Grande île Madagascar mérite-t-elle d’être dotée d’une marine puissante et d’une aviation digne de ce nom en ce contexte de globalisation, étant donné la problématique des îles éparses, la présence des forces multinationales dans l’océan Indien à l’instar des FAZSOI ? Selon des sources, la Chine serait prête à nous fournir des bâtiments de surface !

Vice-amiral Marie Jean Lucien Rakotoarisoa (MJLR) : « Effectivement, pour répondre à votre question çà fait très longtemps que Madagascar mérite d’être dotée d’une marine. Je m’explique, au temps de la royauté, Madagascar est toujours restée une île, depuis çà n’a pas changé. Et si nous étions dotés d’une marine forte et puissante, vous conviendriez avec moi que la puissance française n’aurait pas pu entrer facilement à Madagascar. On aurait pu les arrêter déjà au large ! Mais malheureusement, comme nous ne disposions pas de cette marine comme vous le dites, la puissance coloniale française a pu entrer facilement à Madagascar, et c’est une grande leçon que les dirigeants actuels doivent tenir compte, et aujourd’hui encore plus que jamais, Madagascar mérite au XXIème siècle d’une marine digne de ce nom, pourquoi ? Parce que la mer en général, je ne parle pas seulement de ce qui est marine militaire, mais du domaine maritime en général, c’est un domaine qui génère pas mal d’emplois. Donc, si on est plus intelligent que les autres, il faut creuser ce domaine là, et il faut arriver à le développer autant que possible. En plus, c’est une question posée à tout le monde : qui vous dit que la colonisation telle qu’on l’a connue ne se reproduira pas d’ici je ne sais pas 25 ans, 30 ans, 35 ans ? Donc, voilà… Madagascar mérite plus que jamais de disposer d’une puissante marine, moderne, mais pas seulement dotée de bâtiments, de navires, mais avec aussi des avions, pourquoi pas des sous-marins ? Et je répète, et tout le monde le sait, on est une île jusqu’à maintenant, avec une longueur de côtes de 5000 km. Ainsi, on a plus que jamais besoin d’une marine forte, même si pour l’instant il n’y a pas de menaces d’attaque d’un autre Etat. Mais d’autres menaces planent, comme vous le savez, nous avons des espaces maritimes à protéger, des brigands, des pirates, de tous ce qui font des activités illicites relatives à la mer. Nous devons lutter contre tout çà. Il faut que ces espaces maritimes malgaches soient protégés, avec une marine ou autre chose, mais il faut qu’on les protège coûte que coûte ! »

DélireMadagascar : Si on peut rêver Amiral que vraiment une puissance quelconque dans ce monde soit disposée à nous offrir des sous-marins par exemple, des porte-avions, ou des bâtiments de guerre de quelque nature que ce soit, les éléments de ressources humaines de la marine et de l’aviation sont-ils disposés à bien recevoir ces nouveaux matériels ?

MLJR : « Evidemment, du point de vue matériel c’est l’idéal ! Si d’autres pays peuvent nous offrir en termes de dons dans le domaine d’une coopération quelconque, mais il faut aussi se préparer. Bien sûr si vous êtes dotés d’un matériel donné, il faut que les ressortissants malgaches de cette marine puissent utiliser à bon escient ces matériels et il faut qu’ils sachent utiliser et manœuvrer tous ces matériels là. Mais, il ne faut pas se leurrer parce que c’est nous qui faisons notre défense. Personne ne nous aidera, certainement, il y en aura qui vont donner quelque chose quelque matériel, mais le gros du travail c’est à nous de le faire et de l’accomplir. »

Propos recueillis par Razaka Oliva

Le Vice-amiral Marie Jean Lucien Rakotoarisoa, Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale

Le Vice-amiral Marie Jean Lucien Rakotoarisoa, Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *