ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL Socio-eco

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL (OIT): Les priorités pour renforcer la justice sociale et le travail décent à Madagascar


Le  premier Business Forum sur le travail décent à Madagascar a permis d’identifier les priorités pour renforcer la justice sociale et le travail décent pour une industrialisation durable à Madagascar. L’évènement est organisé par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) les 10 et 11 novembre 2022.  Portant sur le thème : “Une croissance économique durable et centrée sur l’humain dans les chaînes d’approvisionnement à Madagascar”, l’OIT Madagascar, à travers ses quatre projets « Better Work » (OIT-IFC), « Fonds Vision Zéro (VZF) », « Trade for Decent Work (T4DW) » et « Chaînes d’approvisionnement durables pour mieux reconstruire (SSCBFB) », a lancé officiellement les réflexions sur les opportunités et les défis en matière de travail décent et de gouvernance sociale et environnementale pour une industrialisation durable et compétitive. Placé sous le haut-patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Madagascar, l’évènement rassemble les acteurs institutionnels du gouvernement, les partenaires sociaux, les acteurs du secteur privé malagasy et international, les représentants des donneurs d’ordre internationaux, des institutions académiques, de la société civile et des partenaires techniques et financiers présents à Madagascar. « Le forum aborde le sujet de la croissance centrée sur l’humain. Dans ce sens, il me semble important de rappeler que l’intérêt pour les entreprises, comme pour les travailleurs et les travailleuses, est indéniable. De bonnes conditions de travail et le respect des droits des hommes et des femmes, y compris l’accès à un environnement de travail sûr et sain, sont un investissement payant pour la performance des entreprises, pas un coût supplémentaire. […] Je voudrais ainsi inviter toutes les entités présentes durant ces deux jours, à Antananarivo et en ligne, à participer activement aux échanges et débats car vos contributions sont précieuses et aideront à identifier les pistes d’interventions qui renforceront la promotion de la justice sociale et du travail décent pour des chaînes d’approvisionnement plus compétitives et inclusives à Madagascar. », a dit Vera Perdigao-Paquête, Directrice, Département de la Gouvernance et du Tripartisme, OIT Genève, lors de la cérémonie d’ouverture du Forum. Afin de renforcer la justice sociale et le travail décent pour une industrialisation durable à Madagascar, les parties prenantes ont évoqué les priorités  notamment la poursuite du renforcement du cadre législatif initié par l’Administration en prenant en compte les normes internationales du travail et les aspects d’emploi, de justice sociale, de travail décent et de durabilité sociale et environnementale ; La poursuite des initiatives visant à améliorer la Sécurité et la Santé au Travail à Madagascar : ratification des Conventions fondamentales no. 155 & 187, élaboration de la politique nationale de sécurité et santé au travail, et des textes réglementaires sur la SST, etc ; La promotion et le renforcement des mécanismes de dialogue social au niveau institutionnel, sectoriel et de l’entreprise ; La consultation élargie par rapport à l’élaboration de la politique industrielle pour prendre en compte les intérêts de toutes les parties prenantes (institutions, syndicats, secteur privé, acheteurs et directives de due diligence) et répondre aux exigences de gouvernance sociale et environnementale, de l’emploi et du renforcement du capital humain (y compris l’inclusion des femmes) ; Le renforcement de la plateforme Dialogue Public Privé – DPP de manière à inclure toutes les parties prenantes dans l’élaboration des politiques sectorielles ;  L’amélioration de la gouvernance et de la transparence pour mieux répondre aux besoins de toutes les parties prenantes et assurer la stabilité ; Le renforcement du climat des affaires et de l’accès au financement pour tous les acteurs dans les chaînes d’approvisionnement afin de soutenir l’adhésion aux exigences de création d’emplois et de gouvernance sociale et environnementale ; La formalisation de la demande de Madagascar d’adhésion au programme BETTER WORK sur la base d’un consensus tripartite ; Renforcer et promouvoir les synergies et coordinations entre les différentes entités (gouvernement, syndicats, secteurs privés, PTF, etc.).

La continuité du récent forum sur  les investissements

 Dans un contexte où la protection des travailleurs et travailleuses et le devoir de diligence et la transparence sont des éléments essentiels à la compétitivité de l’industrie, le Forum a examiné les bonnes pratiques existantes en matière d’application des normes internationales du travail et de conduite responsable des affaires, pour que l’industrie soit un moteur de création d’emplois décents et productifs et de croissance inclusive et durable pour Madagascar. Le Forum s’inscrit également dans la continuité du récent Forum national sur les investissements tenu il y a deux semaines au CCI Ivato. L’industrie, si elle doit être productive et compétitive, doit également être durable et respectueuse du droit des travailleurs, et ces exigences se nourrissent mutuellement. « Lors du Forum national des investissements pour l’émergence de Madagascar qui a eu lieu à la fin du mois d’octobre 2022, le Président malagasy a réaffirmé la volonté de l’Etat à assurer un climat d’affaires favorable pour les opérateurs et les investisseurs[…] Dans la suite logique de cette volonté de l’Etat et pour la promotion des investissements, les principaux acteurs vont se réunir pendant deux jours[…] afin d’aborder les opportunités et les défis pour les chaînes d’approvisionnement malagasy du point de vue des enjeux de travail décent et de gouvernance sociale et environnementale. », a déclaré Gisèle Ranampy, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Fonction publique et des Lois sociales de Madagascar. Le Plan Emergence Madagascar rappelle d’ailleurs bien l’ambition du pays d’atteindre une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un emploi décent pour tous et toutes, tel qu’énoncé par l’Objectif de développement durable.

Recueillis par Ra-Nirina


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *