OLYMPUS DIGITAL CAMERA Socio-eco

LETTRE A COLLIN MAURICE: Félicitations d’un journaliste ami


Ayant reçu ton mail en cette soirée du 07 février 2020, je ne trouve ni les mots ni les expressions suffisants pour traduire les sentiments qui m’habitent en ce moment. Je vais cependant essayer de griffonner ce que j’ai dans le cœur, tu pardonneras mes maladresses dues aux fortes émotions.

DR COLLIN MAURICE 1

Serait-ce un support biométrique ?

Profondément touché de l’honneur dont tu as été couronné le 06 février dans le salon des Boiseries aux Invalides par l’Amiral Alain COLDEFY, Président de la Société des membres de la légion d’Honneur, SMLH, je t’adresse mes plus fraternelles félicitations. C’est une décoration qui n’est que trop méritée pour toi.

Je peux l’affirmer en témoin des tes engagements dans les « initiatives d’entraide et de solidarité visant à renforcer la cohésion nationale et le lien social » dixit l’Amiral Alain COLDEFY. A partir de tes actions à Madagascar qui ne datent pas d’hier et dans une panoplie de domaines, je ne peux pas dire le contraire.

L’Amiral (2s) Alain COLDEFY de la Marine nationale française ayant remis le diplôme à Maurice COLLIN devant la docte assistance

Pour ne citer que la distribution de dictionnaires, Madagascar n’a pas été en reste et tu nous as toujours dotés de ceux en dernière date. A partir des nombreux voyages que tu as effectués dans notre pays, la pauvreté due à l’illettrisme et l’analphabétisme ici n’est plus à te décrire.

Tu n’y as pas été insensible et tes donations régulières en dictionnaires sont fortement appréciées. Même le CFM a bénéficié de ces dons.

Maurice, tu as été lauréat pour la quatrième fois dans la  Remise de dictionnaires pour lutter contre l’illettrisme dans la « Francophonie du Sud ».

Nous, Malgaches, sommes infiniment reconnaissants et fiers de toi et partageons pleinement ta joie. Tu es des nôtres.

A Madagascar nous avons un proverbe qui dit, je traduis littéralement : « Nous sommes comme la main gauche et la main droite : si l’une vient à être coupée, la douleur est commune ». Il ne s’agit pas ici de douleur évidemment pour le cas présent, mais l’effet est le même.

FELICITATIONS MON FRERE !

Razaka Oliva 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *