100_6394 Portrait

LA GRANDE GUEULE : Bravo Dany-Be et merci!


Si je me suis souvenu du long entretien que j‘avais eu avec toi, je n’aurais pas eu l’audace de te diffuser pour la dernière fois ! Heureusement que je ne dispose pas d’assez de temps pour réécouter l’émission et çà a pu contourner mon autocensure.

Samedi dernier, 4 septembre 2021, journée de deuil pour le CJD suite au décès de Rakotoseheno Daniel Félix alias Dany-Be, les membres du Club des journalistes Doyens dont tu faisais partie se sont rendus à ton domicile de Behoririka pour rendre un ultime hommage en ton honneur avant les obsèques qui te sont réservées dimanche à Ambohimanga. Simultanément, Penjy a fait démarrer sa célèbre émission « Ambanimasotsihita » du samedi.

Au lancement, il n’a pas manqué de signaler aux auditeurs qu’il s’agit d’une rediffusion en la mémoire de Dany-Be. Du début jusqu’à la fin, Dany-be avec sa verve de photojournaliste a livré des informations très accrochantes et intéressantes de la vie quotidienne dans divers domaines (politique, social, sport, économique…) et qui méritent d’être éventés dans « Ambanimasotsihita ». Il a fait vibrer tout le monde.

Grande gueule, langue de bois… Dany-Be ne cule jamais devant l’oppresseur

Grande gueule, langue de bois… Dany-Be ne cule jamais devant l’oppresseur

Mais le piment de la sauce était dans la séquence où Dany-Be a brossé son histoire dans l’armée. Armée coloniale bien sûr entendons-nous bien, car la majorité des faits se sont déroulées avant notre indépendance. N’empêche que des noms de célèbres officiers supérieurs malgaches ont été énumérés par Dany-Be et que les gendarmes (Bodeks) et les militaires de l’armée de terre (Biffins) ont fait les razzias parmi la population locale de plusieurs régions aux côtés des soldats africains embauchés dans l’armée française (Guinéens, Sénégalais, Congolais…). Moralité : Dany-Be ne veut rien savoir, il a lancé un appel aux jeunes des forces armées malgaches actuelles de ne plus commettre les mêmes violences bestiales perpétrés par l’armée et la gendarmerie de l’ancien temps (Brutalités, violences, vols, viols, tortures, meurtres…). Ces actes dégueulasses, comme disait Dany-Be, lui ont fait perdre le goût de l’armée… et par ricochet le goût de la guerre (noble art des gens virils) au profit de la technique de Daguerre.

En tout cas grand bravo à titre posthume Dany-Be !

Razaka Oliva


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *