L’annonce du Grand Tour au sein du château de Gruyères Socio-eco

CHATEAU DE GRUYERES : Le Grand Tour


Le mot « tourisme » vient de l’anglais « tourism » qui lui-même vient de l’expression anglo-saxonne « Great Tour », francisée en « Grand Tour ». Le Grand Tour a permis aux Anglais de fuir le grand froid hivernal outre sa vocation originelle.

A partir du milieu du XVIè siècle, les jeunes aristocrates anglais – mais pas uniquement – entreprennent de longs voyages en Europe afin de parfaire leur formation. Avant d’entrer en carrière, ils partent à la découverte d’autres pays, cultures et systèmes politiques. Ce voyage d’éducation leur permet de se lier à des personnes issues du même milieu social avec lesquelles ils pourront entretenir des relations diplomatiques, militaires ou commerciales.

L’objectif de ce Grand Tour est essentiellement de transmettre par l’expérience. Les jeunes voyageurs sont invités à transcrire au quotidien leurs impressions et les rencontres avec d’autres lieux et personnes. Une véritable littérature de voyage nait alors en Europe avec nombre de lettres, récits et conseils de voyage.

Les itinéraires de ces pérégrinations, qui durent souvent plusieurs mois voire plusieurs années, varient, même si quelques destinations s‘imposent comme des étapes quasi incontournables. Les jeunes aristocrates, puis ceux de la haute bourgeoisie, font ainsi le Grand Tour de France, d’Italie ou d’Allemagne. La Suisse est dans un premier temps évitée à cause de ses cols montagneux, mais à partir de la fin du XVIIIè siècle, la destination s’impose pour des raisons scientifiques et esthétiques.

Propos recueillis par Razaka Oliva


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *