Delire politique

CFM FARITRA ANALAMANGA : Culte d’action de grâces pour notre Réd-chef


Razaka Oliva, Rédacteur en Chef de Délire Madagascar, fait actuellement partie des 33 membres du CFM après avoir été coopté par le Comité de Sélection National pour le compte de la région Analamanga. En tant que paroissien du temple luthérien d’Ambatovinaky, il a choisi ce «haut lieu» pour effectuer mercredi 7 février un culte d’action de grâces. En effet, en 2017, il a prêté serment à deux reprises devant le Tribunal: devant la Cour d’Appel d’Antananarivo pour son admission comme membre de la CAREA (Compagnie des Arbitres Rapporteurs & Experts Agréés près les Cours & Tribunaux de Madagascar) dans le domaine du Journalisme et de la Communication, et devant la Cour Suprême de Madagascar pour sa sélection au sein du CFM.Le service religieux était officié conjointement par le Curé Ratsimbazafy Solohery, le Dr Rakotonirina David Président de la FLM, le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, Président de la FJKM. Ce dernier, chargé du service de la Parole, a pointé dans son homélie la nécessité, non seulement pour Razaka Oliva, mais aussi à l’endroit de tous ceux qui ont prêté serment dans leurs domaines respectifs, de tenir parole. Il a ratissé de long en large les différents sens du terme «serment» dans l’exégèse du verset 12 chap. 19 du Lévitique: «Ne prononcez pas de faux serment sous le couvert de mon nom…». Razaka Oliva a saisi cette occasion pour remercier publiquement tous ceux qui, de près ou de loin, l’ont soutenu en lui délivrant les précieuses lettres de recommandation en faveur de sa candidature. Il n’a pas oublié d’exprimer sa gratitude vis-à-vis des membres du Comité de Sélection National (CSN/CFM).
De nombreuses hautes personnalités, politiques et sociales sont venues au culte pour ne citer que le Sénateur Rakotovazaha Oliver, Président de la Commission Juridique du Sénat; Ramamimampionona Gérard Noel, Vice-Président du CFM faritany Antananarivo; Latimer Rangers, Vice-Président du CFM faritany Toliara; Rasoamaniry Membre CFM Alaotra-Mangoro, Présidente de la Commission Vérité-Pardon et Amnistie; et d’anciens ministres.

« Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu (I Cor. 15, 10a), cette sentence paulinienne a motivé Razaka Oliva à clôturer la fête par un sympathique cocktail en l’honneur de tous ses invités qui ont empli l’espace du foyer de la paroisse d’Ambatovinaky.

Ony RAMBELO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *