ITW ROLAND Interview...Anterivava

AFFAIRE PEDOPHILIE DE MITSIO : Roland Vilella nous répond de Paris


 Le pédophile André Gogniat cherche toujours à faire condamner ses victimes et se pourvoit en cassation ! Il est sans doute inutile de  présenter Roland Vilella, nos lecteurs savent depuis longtemps son rôle dans l’affaire du pédophile André Gogniat. Interview exclusive directe par téléphone.

                             Roland Vilella, la « bête noire » en Europe d’André Gogniat

Délire Madagascar (DM) : Roland Vilella où en est cette affaire aujourd’hui ?

Roland Vilella (RV) : Le 5 avril la Cour d’appel de Diego a mis fin à l’injustice flagrante commise par la Cour de Nosy-bé qui avait condamné les victimes du pédophile suisse que ce dernier accusait de dénonciation mensongère. Mahamodo et Vonizara ont été innocentés, ce qui n’est que justice et le ressortissant suisse par voie de conséquence reconnu coupable. Un grand soulagement pour tous ! Aujourd’hui ce monsieur a été interpellé par la justice suisse et son passeport lui a été retiré. Une belle victoire donc.

DM : Quels enseignements peut-on tirer de ce long combat ?

RV : Nous sommes parvenus à ce résultat grâce à la mobilisation de 3000 signataires, une puissante campagne de presse à Madagascar et en Europe sans oublier le soutien des plus hautes autorités de l’Etat. S’attaquer à la pédophilie, c’est inévitablement s’attaquer à la corruption qui lui est étroitement liée. Un combat dangereux qui ne peut être gagné qu’avec le concours de l’Etat. Je dois dire que le président Rajaonarimampianina nous a apporté un soutien précieux.

DM : Des regrets ?

RV : Nous déplorons que dans une affaire de pédophilie aussi importante, les ONG internationales présentes dans le pays – je peux citer à titre d’exemple l’UNICEF – nous ont refusé tout soutien. L’affichage dans les aéroports contre les pédophiles ou les conférences dans les hôtels ne suffisent pas. Il faut que ces ONG aillent sur le terrain défendre chaque enfant victime et ne craignent pas de dénoncer la chaîne de corruption qui protège les coupables.

DM : Est-il exact qu’André Gogniat se pourvoit en cassation ?

RV : Oui, l’arrogance de ce monsieur est sans limite. Non content d’ignorer l’indignation des malgaches et la volonté de l’Etat qui, je le rappelle, a prononcé son expulsion du pays en février, il s’obstine toujours à vouloir poursuivre ses victimes. Il est temps que cette affaire vieille de 10 ans trouve sa conclusion avec le verdict de la Cour d’appel de Diego.

DM : L’affaire n’est donc toujours pas terminée ?

RV : Toujours pas ! Il faut que la justice malgache rejette sa demande de pourvoi pour  utilisation abusive de la loi à laquelle se livre une fois de plus ce monsieur. Nous pensons que la justice y gagnerait en crédibilité. Songez qu’il a d’abord été condamné en appel en 2007 et discrètement innocenté en 2012 avant d’être expulsé en 2016. Ses victimes, quant à elles, ont été condamnées en 2015 et innocentées en 2016. Reconnaissez que cela donne le tournis. Et si son interpellation en Suisse aboutit à son inculpation, ce que nous avons tout lieu de croire, son  pourvoi en cassation à Madagascar mettrait la justice malgache dans une position  réellement inconfortable.

DM : Que pensez-vous du rôle des autorités suisses dans cette affaire ?

RV : Depuis 8 ans, elles n’ont rien entrepris d’efficace alors qu’elles connaissaient parfaitement le passé pédophile de ce monsieur. Trop d’années ont été perdues qui se sont soldées par de nouvelles victimes. Heureusement aujourd’hui, les choses ont changé et l’action de la police et de la justice suisses sont réellement déterminantes. Mais nous restons vigilants. L’année de la francophonie à laquelle participe activement ce pays et célébrée en novembre prochain à Antananarivo ne doit pas être ternie par une affaire qui n’a que trop duré.

DM : Merci Roland Vilella !

Propos recueillis par Razaka Oliva


One comment on “AFFAIRE PEDOPHILIE DE MITSIO : Roland Vilella nous répond de Paris

  1. william

    savez vous qu’il circule beaucoup de fausses cartes d’identité « vieillissant » des mineurs de plusieurs années et permettant ainsi de nombreux pédophiles d’assouvir leur perversion sans risque et avec bonne conscience ben oui quoi elle est majeure!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *