image-2016-12-12-21467200-47-fonduri-europene politique

Affaire des 70 000 euros : Le scandale judiciaire de trop


Une chose est sûre : le régime y perdra quelques (sinon plusieurs) ailes avec cette affaire de milliers d’euros de pots de vin qu’aurait versé un ressortissant français à des hauts responsables de la justice malgache pour s’évader de la maison centrale de Tsiafahy et prendre la large hors du territoire national malgache. L’affaire a été ébruitée par le très sérieux journal français « Le Parisien » qui a eu une interview exclusive avec l’homme en cavale.

L’information éclaboussant des hauts dignitaires du régime est relayée sur la toile et par la presse locale. Un scandale judiciaire de trop qui laisse perplexes les tenants du pouvoir qui mettent du temps pour réagir. D’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une simple allégation sur les réseaux sociaux que l’on pourrait simplement maîtriser en traquant, arrêtant et en mettant sous les verrous  son auteur. D’autant plus également qu’il est difficile de s’attaquer à un journal étranger ou à un ressortissant étranger qui ne se trouvent plus sur le territoire national. Le faire extrader est une autre paire de manche qui demande beaucoup de ressources et de temps.
Les observateurs estiment que cette attaque médiatique contre des hauts responsables du régime accusés (à tort ou à raison) d’avoir empoché ces espèces sonnantes et trébuchantes qui se conjuguent en euros  handicapent sérieusement le régime. Même à force de déclarer que cette information est non fondée et relève d’une pure campagne de dénigrement.  « Qui s’excuse, dit-on, s’accuse ». La question n’est plus de savoir si de telle allégation est vraie ou fausse mais plutôt de savoir comment le régime redorerait-il son blason après coup. L’affaire des 70 000 euros est une véritable épine dans le pied du régime.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *