edito Edito

ADILAHY POLITIKA : Tsy ankivoaka ny Tenin’andriamanitra


C’est possible et faisable! Soyons honnête, efforçons-nous d’être juste, essayons de réfléchir et de garder le calme et le sang-froid. Faisons profil bas, témoignons repentance et humilité. Pourquoi tout cela? Parce que les Ecritures Saintes ne sont pas toujours faciles à recevoir… Il est des versets que l’humain pourrait considérer de sévère comme les paroles du vieux Job quand il s’adresse à son épouse dans le chap. 2 verset 10: « Nous acceptons le bonheur comme un don de Dieu. Et le malheur, pourquoi ne l’accepterions-nous pas aussi? Moa ny soa ihany va no horaisintsika avy amin’Andriamanitra, fa tsy ny ratsy koa? »… 

Nouveau commandement.

Et la Parole d’évangile la plus difficile, non seulement à comprendre, mais à appliquer dans la vie du Chrétien reste l’instruction du Seigneur Jésus-Christ en saint Matthieu 5, 44b qui précise: « Aimez vos ENNEMIS et priez pour ceux qui vous persécutent… ». Extrêmement difficile pour tout humain. Mais le Seigneur nous a donné moult exemples le long de son ministère seulement de 3 trois ans.

De tout ce qui en découle, moi, en tant que simple et humble berger, un avorton des disciples du Seigneur de Soatanana, où le mot d’ordre messianique devenu slogan de ce premier grand centre de Réveil spirituel est l’AMOUR « tobin’ny FITIAVANA » (CF saint Jean 13, 34-35, je me fais le répétiteur du Christ et je vous dis : …Aimez-vous les uns les autres…).

Instruction sur les autorités.

J’exhorte mes semblables, mes collègues, mes confrères et consœurs, mes condisciples, mes amis, mes parents… voire ceux qui pourraient me détester sans me haïr, à un examen de conscience, à lire, et relire après avoir demandé l’éclairage du Saint-Esprit la Parole que le Grand-Frère Jésus m’a insufflée. Il s’agit de l’Épître paulinienne adressée aux Romains chap. 13 vs 1-4).
Dans sa dialectique, saint Paul a écrit: « Que tout homme soit soumis aux autorités qui exercent le pouvoir, car il n’y a pas d’autorité que par Dieu et celles qui existent sont établies par Lui. Ainsi, celui qui s’oppose à l’autorité se rebelle contre l’ordre voulu par Dieu, et les rebelles attireront les condamnations sur eux-mêmes… ». (Aoka ny olona rehetra samy hanaiky ny fahefana lehibe. Fa tsy misy fahefana afa-tsy izay avy amin’Andriamanitra ; fa izay misy dia voatendrin’Andriamanitra. Koa izay manohitra ny fahefana dia manohitra ny voatendrin’Andriamanitra ; ary izay manohitra dia hahazo fanamelohana…).

Assertion et inéquation.

Ainsi, Saoul (le premier roi des Hébreux), David, Salomon… Ramsès II, Artaxerxés, Nabuchodonosor ; les rois et reines qui se sont succédé aux différents trônes au niveau de la planète de tous les siècles ; bons et mauvais présidents, dictateurs, fascistes, empereurs, sont tous des autorités installées par Dieu et établies par Lui. L’Eternel les a installés au pouvoir, à priori, pour rendre le peuple heureux. Mais d’autres l’ont été pour punir le peuple. Parmi eux se trouvent ceux qui étaient appelés pour être récompensés, certains encore pour être punis par le peuple, pourquoi pas par Dieu, et chuter du haut de leur trône… Tous les scenarii sont possibles et imaginables.

Je vous assure, et j’avoue que ce n’est pas non plus facile à recevoir, à digérer, à réfléchir, à accepter… Mais avec la suprême complicité de Jésus et la lumière du Saint-Esprit, nous y parviendrons sans aucun problème!

NDAO ary avadika ho hery ny halementsika nateraky ny conjugaison du verbe être à la première personne du singulier du présent de l’indicatif ! Ka ny asan’ny nofo, dia ho tsindrian’ny vokatry ny Fanahy. Noho izany ny fijangajangana, fahalotoana, fiejojejoana, fanompoan-tsampy, fanaovana ody ratsy, fandrafiana, fifandirana, adilahy, fiafonafonana, fifampiandaniana, fisarahana, fitokoana, fialonana, fahamamoana, filalaovan-dratsy, dia ho tonga fitiavana, fifaliana, fiadanana, fahari-po fahamoram-panahy, fanaovan-tsoa, fahamarinana, fahalemem-panahy, fahononam-po… (Gal. 5: 19-23).

Tsy ankivoaka ny Tenin’Andriamanitra!

Alors, bon courage!

TAPITRA

Razaka Oliva dit Rabevolombava alias Kissingeer


One comment on “ADILAHY POLITIKA : Tsy ankivoaka ny Tenin’andriamanitra

  1. Pingback: ADILAHY POLITIKA : Tsy ankivoaka ny Tenin’andriamanitra - ewa.mg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *